Sur les limites de l'identification par l'humain de textes générés automatiquement - Laboratoire Interdisciplinaire des Sciences du Numérique Access content directly
Conference Papers Year : 2024

Sur les limites de l'identification par l'humain de textes générés automatiquement

Johanna Simoens
  • Function : Author

Abstract

La génération de textes neuronaux fait l'objet d'une grande attention avec la publication de nouveaux outils tels que ChatGPT. La principale raison en est que la qualité du texte généré automatiquement peut être attribuée à un·e rédacteurice humain·e même quand l'évaluation est faite par un humain. Dans cet article, nous proposons un nouveau corpus en français et en anglais pour la tâche d'identification de textes générés automatiquement et nous menons une étude sur la façon dont les humains perçoivent ce texte. Nos résultats montrent, comme les travaux antérieurs à l'ère de ChatGPT, que les textes générés par des outils tels que ChatGPT partagent certaines caractéristiques communes mais qu'ils ne sont pas clairement identifiables, ce qui génère des perceptions différentes de ces textes par l'humain.
Fichier principal
Vignette du fichier
0930.pdf (77.52 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-04623002 , version 1 (28-06-2024)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : hal-04623002 , version 1

Cite

Nadège Alavoine, Maximin Coavoux, Emmanuelle Esperança-Rodier, Romane Gallienne, Carlos-Emiliano González-Gallardo, et al.. Sur les limites de l'identification par l'humain de textes générés automatiquement. 35èmes Journées d'Études sur la Parole (JEP 2024) 31ème Conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN 2024) 26ème Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues (RECITAL 2024), Jul 2024, Toulouse, France. pp.18-19. ⟨hal-04623002⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More