Structured prediction methods for semantic parsing - Laboratoire Interdisciplinaire des Sciences du Numérique Access content directly
Theses Year : 2024

Structured prediction methods for semantic parsing

Méthodes de prédiction structurée pour l’analyse sémantique

Abstract

Semantic parsing is the task of mapping a natural language utterance into a formal representation that can be manipulated by a computer program. It is a major task in Natural Language Processing with several applications, including the development of questions answers systems or code generation among others.In recent years, neural-based approaches and particularly sequence-to-sequence architectures have demonstrated strong performances on this task. However, several works have put forward the limitations of neural-based parsers on out-of-distribution examples. In particular, they fail when compositional generalization is required. It is thus essential to develop parsers that exhibit better compositional abilities.The representation of the semantic content is another concern when tackling semantic parsing. As different syntactic structures can be used to represent the same semantic content, one should focus on structures that can both accurately represent the semantic content and align well with natural language. In that regard, this thesis relies on graph-based representations for semantic parsing and focuses on two tasks.The first one deals with the training of graph-based semantic parsers. They need to learn a correspondence between the parts of the semantic graph and the natural language utterance. As this information is usually absent in the training data, we propose training algorithms that treat this correspondence as a latent variable.The second task focuses on improving the compositional abilities of graph-based semantic parsers in two different settings. Note that in graph prediction, the traditional pipeline is to first predict the nodes and then the arcs of the graph. In the first setting, we assume that the graphs that must be predicted are trees and propose an optimization algorithm based on constraint smoothing and conditional gradient that allows to predict the entire graph jointly. In the second setting, we do not make any assumption regarding the nature of the semantic graphs. In that case, we propose to introduce an intermediate supertagging step in the inference pipeline that constrains the arc prediction step. In both settings, our contributions can be viewed as introducing additional local constraints to ensure the well-formedness the overall prediction. Experimentally, our contributions significantly improve the compositional abilities of graph-based semantic parsers and outperform comparable baselines on several datasets designed to evaluate compositional generalization.
L'analyse sémantique est une tâche qui consiste à produire une représentation formelle manipulable par un ordinateur à partir d'un énoncé en langage naturel. Il s'agit d'une tâche majeure dans le traitement automatique des langues avec plusieurs applications comme le développement de systèmes de question-réponse ou la génération de code entre autres. Ces dernières années, les approches fondées sur les réseaux de neurones, et en particulier les architectures séquence-à-séquence, ont démontré de très bonnes performances pour cette tâche. Cependant, plusieurs travaux ont mis en avant les limites de ces analyseurs sémantiques sur des exemples hors distribution. En particulier, ils échouent lorsque la généralisation compositionnelle est requise. Il est donc essentiel de développer des analyseurs sémantiques qui possèdent de meilleures capacités de composition.La représentation du contenu sémantique est une autre préoccupation lorsque l'on aborde l'analyse sémantique. Comme différentes structures syntaxiques peuvent être utilisées pour représenter le même contenu sémantique, il est souhaitable d'utiliser des structures qui peuvent à la fois représenter précisément le contenu sémantique et s'ancrer facilement sur le langage naturel. À ces égards, cette thèse utilise des représentations fondées sur les graphes pour l'analyse sémantique et se concentre sur deux tâches. La première concerne l'entrainement des analyseurs sémantiques fondés sur les graphes. Ils doivent apprendre une correspondance entre les différentes parties du graphe sémantique et l'énoncé en langage naturel. Comme cette information est généralement absente des données d'apprentissage, nous proposons des algorithmes d'apprentissage qui traitent cette correspondance comme une variable latente. La deuxième tâche se concentre sur l'amélioration des capacités de composition des analyseurs sémantiques fondés sur les graphes dans deux contextes différents. Notons que dans la prédiction de graphes, la méthode traditionnelle consiste à prédire d'abord les nœuds, puis les arcs du graphe. Dans le premier contexte, nous supposons que les graphes à prédire sont nécessairement des arborescences et nous proposons un algorithme d'optimisation basé sur le lissage des contraintes et la méthode du graident conditionnel qui permet de prédire l'ensemble du graphe de manière jointe. Dans le second contexte, nous ne faisons aucune hypothèse quant à la nature des graphes sémantiques. Dans ce cas, nous proposons d'introduire une étape intermédiaire de superétiquetage dans l'algorithme d'inférence. Celle-ci va imposer des contraintes supplémentaires sur l'étape de prédiction des arcs. Dans les deux cas, nos contributions peuvent être vues comme l'introduction de contraintes locales supplémentaires pour garantir la validité de la prédiction globale. Expérimentalement, nos contributions améliorent de manière significative les capacités de composition des analyseurs sémantiques fondés sur les graphes et surpassent les approches comparables sur plusieurs jeux de données conçus pour évaluer la généralisation compositionnelle.
Fichier principal
Vignette du fichier
125378_PETIT_2024_archivage.pdf (1.3 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04527227 , version 1 (29-03-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04527227 , version 1

Cite

Alban Petit. Structured prediction methods for semantic parsing. Computation and Language [cs.CL]. Université Paris-Saclay, 2024. English. ⟨NNT : 2024UPASG002⟩. ⟨tel-04527227⟩
69 View
33 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More